ADIEU DEUX-MILLE-DIX-SEPT

aa1.jpg

Une année de terminée, une autre d’entamée. Que le temps passe vite.

Et bien oui, nous voila en 2018, et je dois avouer en être soulagée. Cette fin d’année 2017 à été assez éprouvante pour ma part, et plutôt déprimante. Alors je suis contente qu’elle se finisse. Même si en soit la nouvelle année ne change pas nos vies réellement, je trouve qu’il est toujours chouette de repartir sur de bonnes bases à compter de janvier. On oublie 2017, on laisse place à 2018, en espérant qu’elle soit bonne.

En début d’année je cogite toujours beaucoup, je me remets en question, j’aime réfléchir et faire le point. Je me suis dit qu’on pourrait le faire ensemble ?! Car parfois ça fait du bien aussi de partager ses pensées et se soulager d’un poids.

• Faisons le bilan de cette année 2017 •


a

Tout d’abord, mes objectifs ont-ils été atteint ? et bien oui et non…

J’en avais fait un article, vous parlant du phénomène des résolutions (cliquez ici pour voir l’article en question). Personnellement je préfère parler d’objectifs. Le but n’était pas de me donner des défis irréalisables, vous savez le genre de « résolutions » qu’on ne tient que 3 semaines. Moi je ne voulais pas ça. Je préfère me donner des objectifs pour l’année, mais aussi pour la vie. Des objectifs auxquels je crois réellement, des choses que j’ai vraiment envie de changer ou d’adopter. Le 1er janvier n’est qu’un prétexte pour débuter, en soit on peut se donner des objectifs toute l’année, on est bien d’accord.

Alors, pari tenu ? Pour rappel, j’avais 3 objectifs, principalement des choses qui demande un gros travail sur soi et envers les autres.

Respecter la nature et les animaux • Objectif évidemment atteint. La cause animale et l’environnement sont deux causes qui me tiennent extrêmement à cœur. Alors oui je fais de plus en plus attention à ma consommation, mes déchets, mon alimentation et mes habitudes. Je ne suis pas végétarienne pour autant, ni même irréprochable quant au respect de la nature. Cependant, le but n’est pas non plus de me priver de tout, simplement réduire les choses nocives et faire de mon mieux, à mon échelle, à mon rythme.
Très honnêtement, je n’arrive vraiment pas à arrêter totalement la consommation de produits animals. Un peu pour des raisons gustatives (le jambon et le poisson me sont impossible à arrêté définitivement), mais surtout pour des raisons de santé, des raisons financières (j’adorerais consommer du lait végétal et des steaks végétaux mais mon porte-feuille d’étudiante ne me le permet pas), et puis des raisons de facilités, je me vois très mal faire la difficile aux repas de famille et puis je sais que je me prendrais des réflexions désagréables (flemme de se justifier à chaque fois).
Pour ce qui est de l’écologie, ma foi je suis plutôt contente des petites habitudes que j’ai réussi à prendre (en plus de celles que j’avais déjà), du type faire son ménage avec des produits naturels et respectueux de l’environnement (et de ma santé par la même occasion), privilégié le vrac, refusé les sachets plastiques en magasin…etc. Mais ici encore, je ne suis pas non plus 100% écolo, je roule avec un diesel et jutilise du sopalin et du coton tous les jours, donc bon… Mais je pense que ce sont quand même des petits gestes qui comptent.

M’ouvrir aux autres • Ah, et bien parlons en de ça. Dans mon article de l’an dernier je vous expliquais donc que j’avais énormément de mal à parler de moi et à me confier à quelqu’un. J’accorde difficilement ma confiance et je me suis dit que ce n’était pas la meilleure des choses de garder tout pour soi et ne jamais extériorisé ses sentiments. J’ai travaillé sur ça en 2017. Et j’ai tenté de me confier. J’ai voulu donner ma confiance à des personnes que j’estimais beaucoup. Alors je l’ai fait. Mais ce fut un véritable échec.
En réalité, quand on raconte nos problèmes (ou même des histoires chouettes) à quelqu’un, ce qu’on cherche en retour c’est une oreille, et de la compassion. On veut que la personne en face soit réceptive, et qu’elle te montre qu’elle est là pour toi. En tout cas pour moi c’est le cas. Mais c’est ce que je n’ai pas eu. Je me suis confié. J’ai eu le soutien dont j’avais besoin sur le moment, mais sur le long terme rien. Je vous avoue que cette année j’ai été déçu par plusieurs personnes, du fait que je me suis lancé le défi de plus m’ouvrir. Et bien je me suis souvenue du pourquoi je m’étais justement renfermée. Peut être aussi que j’en attend trop de la part de l’autre. Peut être que moi même en tant que « l’autre » je donne trop, et qu’en inversant les rôles j’en attend autant. Mais tout le monde ne donne pas comme moi que je peux le faire, et c’est normal. Chacun à sa façon de faire, de penser, chacun à sa vision des choses.
Alors mince, me revoilà à la case départ. Objectif échoué. Enfin…pas totalement. Au final cette année m’a fait comprendre à qui je pouvais accorder ma confiance et de qui je devais plutôt me méfier. Elle m’a aussi, et surtout, fait comprendre que je n’étais peut être pas faite pour me confier. Je vis très bien comme ça, en gardant tout pour moi, en camouflant les douleurs, les faiblesses et en montrant une femme forte. Ça fait partie de moi. J’ai certainement une meilleure oreille plutôt qu’une voix. Du moins j’ai une meilleure plume, ça me fait beaucoup de bien de parler sur le blog, et de diaoguer avec vous ensuite en commentaire. Alors merci à vous ♥

Faire ce dont j’ai réellement envie • Je pense avoir évolué de ce côté la et j’en suis très heureuse. Peu à peu je me détache vraiment du regard des autres et j’arrête de me soucier toujours des conséquences. En 2017 je me suis vraiment mise une claque en me disant que bon sang on n’a qu’une seule vie, alors si aujourd’hui j’ai envie de faire quelque chose, que je le fasse !! Sinon quand est-ce que je le ferais ? Et puis surtout la vie est déjà assez compliqué alors arrêtons de vivre par rapport aux autres. J’en ai eu marre de me préoccuper de ce qu’allait penser ma famille, mes amis ou même n’importe qui dans la rue. J’ai réalisé que de toutes façons, quoi qu’on fasse, les gens parleront toujours, alors autant faire ce qu’on aime. Je ne parle pas que pour moi. Je parle pour nous tous. Je suis certaine que nous sommes des milliers, chaque jour, à se priver, car on a peur d’être jugé. Même pour des toutes petites choses insignifiantes. Je trouve cela si dommage. Alors j’ai dit stop. En 2017 j’ai fait les choses d’abord pour moi, je compte bien continuer en 2018 et je vous invite à faire de même.

Deux objectifs atteint sur trois, c’est déjà pas mal, non ?

aaa


L’année 2017 à été riche en émotion, en déception, en remise en question, en coups de blues, mais, malgré tout, j’en retiens tellement de positif.

D’incroyables rencontres à la fac, les 90 ans de mon grand-père (et une santé de fer), mon indépendance, des fous rire à n’en plus finir, des vacances en famille… Finalement c’est ça le plus important.

Soyez positif. Et si 2017 n’étais pas notre année, on la laisse dernière nous et on avance. 2018 est la bonne ! Je vous souhaite du fond du coeur de réaliser de belles choses, de faire ce qui vous plaît à vous avant de plaire aux autres, d’atteindre vos objectifs. Et si jamais vous tombez, relevez vous et continuez votre chemin. Je vous souhaite de rire aux éclats, de vous amuser, et d’aimer du plus profond de votre âme.

Mes objectifs pour 2018 sont moins complexes cette fois-ci. Pas de travail sur soi en perspective. Je pense en faire déjà beaucoup au cours de l’année. Par contre j’aimerai m’améliorer d’un point de vue études. Ce dernier semestre à été catastrophique pour moi. Pour le second semestre de l’année je veux me motiver et rattraper mon retard. Je me lance le défi de me donner à 300% dans mes cours. Je veux aussi améliorer ma culture générale et mon anglais. Ce sont, selon moi, deux choses très importantes dans le milieu professionnel et j’estime ne pas être assez au point sur cela. Alors je travaillerais dessus cette année.
Rendez-vous dans un an.

Très belle année à vous ♥

9611a0fdefa9a0509e81bd6cc18a1fcb.jpg
Maintenant c’est à vous de vous exprimer. Parlez moi de votre année. Vous avez atteint vos objectifs fixés ? Qu’est-ce que vous retiendrez de 2017 ? Vous espérez quoi de 2018 ?

 

Mon vide dressing en ligne (ici)
Mon lien de cashback (ici)

Publicités

11 commentaires sur « ADIEU DEUX-MILLE-DIX-SEPT »

  1. Tu as tellement raison ! La vie ne s’arrête pas dès que quelque chose ne va pas, alors il faut avancer.
    Merci infiniment pour ton message adorable. Ça fait chaud au coeur.
    Je vais aller faire un tour sur le site dont tu me parle, merci pour l’info, je ne connaissais pas.
    Très belle année à toi !!

    J'aime

  2. La phrase de la fin est somptueuse 😀 Certes l’année 2017 n’a peut-être pas été toute rose pour toi, mais l’essentiel c’est de savoir prendre du recul sur les choses et de continuer à « vivre » à travers des projets qui te tiennent à cœur, chose que tu fais très bien. Je te félicite pour tes démarches relatives au respect de la nature et des animaux. Je me reconnais bien dans tes pensées (en fait JSUG est un peu site activiste/écolo sur les bords) puisque trois de ses journalistes sont végétariens/vegans et militants à leurs heures perdues LOL. Je te souhaite une très belle année 2018 Delphine !

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s